>  > 

CEMÉA & Ville de Pont de Claix : 170 élèves accueillis pour un parcours d’éducation à l’image !

CEMÉA & Ville de Pont de Claix : 170 élèves accueillis pour un parcours d'éducation à l'image !

L’éducation à l’image pour petits et grands au programme des échos du Festival européen du Film d’Éducation

Le 15 février, les CEMÉA Rhône-Alpes et la Ville de Pont-de-Claix organisaient une projection des échos du Festival du Film d’Éducation. L’Amphithéâtre a accueilli 170 élèves d’écoles maternelles et élémentaires de la commune, qui ont visionné une sélection de court-métrages d’animation découverts cette année à Évreux. Cette projection s’inscrivait dans un parcours d’éducation à l’image.

Les professeurs des écoles engagés dans cette démarche ont ainsi bénéficié d’une formation à l’accompagnement du spectateur par les CEMÉA Rhône-Alpes, et ont mis en place des ateliers de préparation et retours sensibles dans leur classe.

Les quatre courts-métrages d’animation portaient sur une thématique commune : la rencontre de la différence. Ainsi, à travers des regards croisés, la tolérance, la solidarité et l’entraide étaient mis en image, de façon poétique, créative et adaptée aux plus jeunes. En une séance, les élèves ont profité d’une programmation de 4 films d’animation aux techniques et aux univers riches et variés. Cette approche comparative d’œuvres fortes et singulières invite à prendre conscience qu’il n’y a pas d’accès direct au réel, mais bien plutôt des voies d’approche du monde toujours à redéfinir et à réinventer.

Le soir même, la projection s’est poursuivie avec une projection grand public de Le Bleu Blanc Rouge de mes cheveux de Josza Anjembe. Ce court-métrage issu de la dernière édition du Festival Européen du Film d’Éducation a suscité l’émotion chez le public, et un débat sur l’expérience intime et sociale que nous vivons tous de la nationalité. L’échange s’est conclu sur le constat que le débat se restreint trop souvent à la question de la nationalité et que la richesse de la culture et du métissage dont est porteur chaque individu est trop peu souvent prise en compte. Les spectateurs ont souligné l’importance de diffuser de tels courts-métrages à l’heure actuelle…

En conclusion, ces projections ouvrent de belles perspectives pour de futures actions conjointes des CEMÉA Rhône-Alpes et de la Ville de Pont-de-Claix autour de l’éducation à l’image.

Les CEMÉA peuvent mettre en place des projections dans votre structure, ces évènements sont construits sur mesure, pour en savoir plus sur le festival et ses échos, contactez Alessandra Santoianni au 04 76 26 85 42.

À lire également :

 Source : http://www.cemearhonealpes.org - Rédigé le : 17 février 2017