>  > 

Culture

Culture

Pour une éducation artistique et culturelle ouverte à tous

Nous organisons des stages BAFA autour des activités artistiques et de l’accompagnement culturel, des accueils au sein des grands festivals, des actions vers les publics scolaires ou en formation professionnelle pour promouvoir et développer des actions et une culture accessibles à tous.

Les choix éducatifs des CEMÉA induisent une conception de la culture respectueuse des origines de chacun, des histoires individuelles et collectives, mais qui cherche à rendre possible l’évolution vers des savoirs nouveaux.

Il n’y a pas d’éducation sans culture.

Les CEMÉA affirment que l’accès aux formes et productions artistiques, à la création et à la culture, est un droit fondamental qui contribue à la formation du citoyen. La culture ne saurait se limiter à la culture labellisée par l’État ni à celle impulsée par l’économie de marché.
Se cultiver est un droit qui nécessite des apprentissages, et une accessibilité pour tous les citoyens aux biens et espaces culturels ou artistiques.

Les CEMÉA revendiquent la nécessité d’une éducation artistique et culturelle pour chacun, qui ne vise pas à "mieux consommer" mais plutôt à donner des clés de compréhension et des leviers pour agir sur son environnement.

Cette éducation doit nécessairement être abordés avec une dimension politique, notamment pour les jeunes adultes, dans une démarche d’éducation populaire.

Tout acte éducatif révèle à chacun ses potentialités, participe à la construction de son identité, l’aide à trouver une place dans l’environnement social… Il participe à la découverte « de l’infinie complexité de la condition humaine » et doit conduire à plus d’humanité. C’est ce que nous recherchons à travers des « pratiques culturelles »…

Notre conception de la culture, bien au-delà de la transmission de techniques ou de savoirs de base, nous impose d’être nous-mêmes garants du sens politique des pratiques pédagogiques que nous mettons en œuvre sur le terrain.

Les élites intellectuelles, politiques, artistiques doivent garantir le droit à la culture pour tous. Il n’y a pas de véritable démocratie culturelle sans une démocratisation des pratiques. Chacun doit pouvoir réaliser soi-même un objet culturel ou artistique, réfléchir, et rencontrer les productions artistiques.

N’hésitez pas à contacter les CEMÉA Rhône-Alpes

 Source : http://www.cemearhonealpes.org - Rédigé le : 18 mars 2011