Réunion finale du projet européen SAMIN

Réunion finale du projet européen SAMIN

A l’occasion de la réunion finale du projet SAMIN qui a eu lieu à Grenoble les 14 et 15 décembre 2015, des militants des CEMÉA Rhône-Alpes et Nord-Pas de Calais ont rencontré des partenaires européens de l’association autour de la question migratoire.

Cette rencontre a été pensée comme une clôture du projet européen SAMIN. Celui-ci a été coordonné pendant deux ans par les CEMÉA Rhône-Alpes. Il vise à proposer des outils et méthodes aux organisations travaillant sur l’insertion socio-professionnelle des migrants afin de renforcer leur capacité à répondre aux besoins des migrants.

Les deux journées ont rassemblé une trentaine d’acteurs éducatifs et acteurs sociaux en provenance de Grenoble, du Nord-Pas-De-Calais, d’Autriche, du Royaume-Uni, des Pays-Bas, d’Allemagne et d’Italie. Les participants ont eu l’occasion d’échanger autour des résultats du projet, des problématiques de la question migratoire et ainsi de confronter les différents contextes et situations en Europe, mais aussi de discuter à partir de cas pratiques issus de leur expérience professionnelle et des apports du projet dans celle-ci.

Des temps moins formels ont été consacrés à un apéritif, à des échanges sur les résultats du projet, à la découverte de la ville ou encore à la visite de l’exposition sur les tziganes proposée par le musée dauphinois.

Ces deux années de partenariat européen ont débouché sur la production d’un manuel méthodologique en français, d’une analyse comparative de différents projets ayant été développé chez les pays partenaires, d’un livret de renforcement des capacités, d’une plateforme en ligne : saminvet.eu, de vidéos de promotion, d’un rapport de qualité ainsi que d’un manuel de dissémination.

Ces résultats sont disponibles en version papier dans les locaux de l’association ou en ligne sur saminvet.eu.

La fin du projet ne représente pas la fin de notre engagement sur la question migratoire. Pendant la réunion, les personnes présentes ont réaffirmé la nécessité de mutualiser ces outils et de travailler en transversalité et au niveau local, national et international sur la question migratoire.

 Source : http://www.cemearhonealpes.org - Rédigé le : 18 décembre 2015