Nous sommes tous Charlie

Nous sommes tous Charlie

Attentat Charlie Hebdo

Mercredi dernier, dans les locaux du journal Charlie Hebdo, un carnage a eu lieu. Cet événement nous touche parce qu’il atteint une part d’intime en chacun de nous. Ne restons pas seuls face à cette réalité brutale et inquiétante parce que nous ne sommes pas seuls. Et veillons à ne pas sombrer dans le repli sur soi et l’isolement. Relions-nous, parlons-nous.

Cultivons cette sincérité qui s’exprime aujourd’hui parce que les émotions nous envahissent. Et puis, prenons le temps de la mise à distance, de la réflexion. Reprenons la maîtrise du temps de l’analyse, de la perspective, de l’action politique, ce temps qui n’est pas celui des médias, des réseaux sociaux.

Cultivons cette singularité en chacun de nous et cette authenticité aux autres, cette conscience des autres et le désir d’entrer en relation.
Exprimons encore, affirmons toujours ce qui fonde l’engagement, les valeurs humanistes de l’Education nouvelle et de l’Education populaire.

Et surtout
Continuons à nous chahuter, nous provoquer, à nous alerter sur la tentation de construire et d’imposer des certitudes péremptoires. Refusons la cristallisation du sens commun, le simplisme et plus globalement ce qui empêche, entrave la liberté d’expression et l’indépendance de pensée.

Prendre la parole pour s’adresser aux autres est la manifestation du respect de l’autre et de notre capacité collective à se parler, à penser et à situer les places dans le monde dans lequel nous vivons. Il faut entretenir la flamme de ce que portaient dans la création les dessinateurs de Charlie. Nous sommes blessés et amputés à cet endroit. C’est l’expression, la création qui sont touchées et avec elles, la culture, la libre critique et l’activité artistique.

Il appartient aux militantEs qui s’y réfèrent de faire vivre dans les pratiques ce qui relève des fondements philosophique et politique de l’Éducation nouvelle.
A chacun d’entre nous de faire en sorte de cultiver dans nos actions les nuances portées par l’impertinence, l’insolence, la lutte contre les partis-pris radicaux.
A tous les citoyens de garantir les libertés de consciences et de cultiver une certaine forme d’« intranquillité » de penser.

Pour la liberté de penser et de parler avec les autres
Et de rire, y compris de notre bêtise parfois, grâce aux humoristes dessinateurs et caricaturistes,

Et pour
CHARLIE-HEBDO

LES CEMÉA appellent aux rassemblements républicains dont celui qui aura lieu à Paris ce dimanche 11 janvier 2015 et invitent les militantEs à se rejoindre à 14h30 au métro Jacques Bonsergent près du kiosque à journaux.

À lire également :

 Source : http://www.cemearhonealpes.org - Rédigé le : 9 janvier 2015