Retour sur le regroupement pédagogique régional

Retour sur le regroupement pédagogique régional

Activités, Formation, Convivialité

Le regroupement pédagogique régional des CEMÉA Rhône-Alpes a eu lieu du 19 au 21 mai 2017 à la MFR d’Anneyron dans la Drôme. Ce rendez-vous important de la vie militante régionale s’est articulé autour de deux axes : formation et activités. Il a regroupé des formateurs du mouvement, militant depuis plusieurs années au sein de l’association ainsi que des nouveaux formateurs arrivés plus récemment. Une quarantaine de militants de l’éducation nouvelle ont ainsi partagé des temps d’activités, des temps de formation et des temps informels.

Accueil de nouveaux formateurs

Le regroupement a permis d’accueillir 12 nouveaux formateurs au sein de l’association. À la suite d’un temps de présentation du projet associatif, des principes qui guident nos actions, et du fonctionnement des CEMÉA Rhône-Alpes, nous avons pu échanger sur le rôle du formateur et la posture éducative. Chacun a ensuite pu rejoindre les différents parcours proposés lors du week-end et se familiariser ainsi avec nos pratiques et nos positionnements.
La prochaine soirée d’accueil au sein de l’association aura lieu le 22 septembre 2017 à 19H30 sur Grenoble et Lyon.

La vie quotidienne en ACM

Avoir la possibilité de nous interroger, de nous réinterroger sur les aspects fondamentaux liés à la gestion de la vie quotidienne en accueil collectif de mineurs était un axe de réflexion proposé lors de notre regroupement. Ce fut l’occasion de réaffirmer que ces moments du quotidien se situent bien, dans le cadre de nos actions d’encadrement (de séjour, de stage…) au cœur de nos préoccupations pédagogiques. Le temps d’échange nous a permis de préciser nos conceptions éducatives quant au respect des rythmes de vie et de sommeil, à la prise en compte et à la gestion des moments de repas et aux particularités des temps d’hygiène corporelle.
Nous avons eu le plaisir d’accueillir Alain Gheno qui est venu préciser quelques positionnements de notre mouvement d’éducation nouvelle concernant cette thématique.

Parcours "Activités culturelles

Un vingtaine de personne a participé à ce parcours "Activités culturelles". Ce temps était divisé en deux parties organisées autour d’un tronc commun et de deux propositions distinctes (Jeu dramatique et Pop-up).

Temps 1 : samedi
Réflexion autour de nos représentations de la culture à partir d’une forme type "Phillips 6X6"

  • Pour moi être cultivé c’est... !?
  • La culture est un luxe... !
  • Aux artistes, je ne comprends rien....
  • Tes goûts ne sont pas les miens. Tes goûts sont mes dégoûts.
  • La culture est une arme qui vaut ce que valent les mains qui la tiennent. (Jean Vilar)
  • Une fois qu’on a goûté à la beauté artistique, la vie change. Une fois qu’on a entendu chanter le chœur Monteverdi, la vie change. Une fois qu’on a contemplé Vermeer de près, la vie change. Quand on a lu Proust, on n’est plus le même. Ce que je ne sais pas, c’est pourquoi. (Jaume Cabré dans Confitéor)

Ce temps s’est poursuivi en 2 groupes :
Pop up : il s’agissait de s’essayer à la fabrication d’un livre qui en s’ouvrant se déplie en volume.

Jeu dramatique autour de deux inducteurs :

  • autour d’un lieu extérieur, ici les trois plate-formes extérieures d’un escalier du bâtiment, transformées en navire de croisière.
  • une situation à jouer à trois personnages, reconstruite à partir d’une scène de "Les mains sales" de Jean-Paul Sartre.

Temps 2 : dimanche
Réflexion en petit groupe puis en grand groupe sur la place de l’œuvre au côté de nos pratiques d’activités dites artistiques (peinture, danse, jeu dramatique, musique etc.). Comment dans nos démarches d’accompagnement culturel intégrons-nous cette triangulation, « activité, individu, œuvre » ?

Parcours jeux sportifs

Choisis par une trentaine de participants, ce parcours a été l’occasion de jouer ou rejouer à des jeux tels que La Baguette, Le Ou Chen puis de réfléchir à leurs intérêts et leur manière de les aborder en stage, en séjour...

La projection du film Les jeux sportifs au cœur de l’éducation nouvelle a permis notamment d’aborder les enjeux des jeux sportifs, qui vont bien au-delà des aspects physiques. Les aspects sociaux par exemple ont été abordés en se penchant sur les structures relationnelles des jeux...

Temps sur la laïcité

Le Commissariat Général à l’Égalité des Territoires (CGET) ainsi que le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT), l’Observatoire de la laïcité et plusieurs ministères, ont élaboré un kit pédagogique sur la "Laïcité et les Valeurs de la République". Trois types de formations ont été proposés afin de renforcer la connaissance de la laïcité et habiliter des formateurs de formateurs ou des formateurs de professionnels de l’éducation.

À ce titre, deux militants, ayant été habilités ont proposé une sensibilisation lors du regroupement régional. Cette sensibilisation a eu pour objet :

  • Un temps de travail sur l’histoire de la laïcité en France
  • Un temps de travail d’auto-positionnement et de connaissance du "lexique" et des termes liés à la laïcité, afin de travailler sur les représentations et les stéréotypes
  • Un temps de travail autour de la laïcité et de la relation socio-éducative

Festival international du Film d’Éducation

Enfin, lors de ce regroupement, nous avons proposé une projection décentralisée du FFE. Celle-ci avait pour objectif de sensibiliser les militants de l’association au Festival international du Film d’Éducation et de réfléchir l’intérêt et la manière de les exploiter en formation :

  • Pour l’accompagnement du spectateur
  • Faire vivre une activité
  • Faire vivre une démarche d’accompagnement culturelle
  • Aborder des thématiques diverses et variées avec un support audiovisuel

Les court-métrages diffusés :

Les CEMÉA organisent 2 regroupements pédagogiques régionaux par an. Ils sont l’occasion pour les militants du mouvement de se retrouver pour partager des temps de formations, d’activité et de convivialité. Chaque année un des 2 regroupements se déroulent à l’étranger dans le cadre des mobilités Erasmus+. Pour plus d’information sur les CEMÉA et rejoindre le mouvement, contactez Jean-Yves Chapand au 04 76 26 85 47.

À lire également :

 Source : http://www.cemearhonealpes.org - Rédigé le : 13 juillet 2017