#NoFakenews

#NoFakenews

EMPOWERING YOUTH TO CRITICALLY ANALYSE FAKE NEWS

Les CEMÉA Rhône-Alpes participent à un projet de coopération à l’échelle européenne dont le but est de "renforcer la capacité des animateurs et des organisations de jeunesse à soutenir les jeunes à interpréter, analyser et évaluer les Fake News ".

Il s’agit d’un projet de 18 mois (octobre 2019 à mars 2021) regroupant 5 partenaires européens :
Roumanie (porteur) : Team4Excellence
Italie : Petit Pas
Espagne : Solidaridad sin Fronteras
Pologne : Fundacja Instytut Badan I Innowacji w Edukacji

Contexte

La diversité des informations diffusées via les médias sociaux expose les citoyens, en particulier les jeunes, à une désinformation à grande échelle, notamment des informations trompeuses et fausses. La propagande, la désinformation et les fausses informations ont le potentiel de polariser l’opinion publique, de promouvoir la violence, l’extrémisme et le discours de haine et, finalement, à réduire la confiance dans les processus démocratiques (Conseil de l’Europe, 2018).

Projet

Le principal problème identifié par les partenaires du projet est le niveau réduit d’engagement des jeunes dans l’évaluation des informations sur les médias sociaux. Dans cet esprit, nous cherchons à donner aux jeunes les moyens d’évaluer les fausses nouvelles et de détecter les campagnes de désinformation sur les réseaux sociaux.

Il existe un besoin évident de montée en compétences en analyse et en pensée critique.

Lors de l’évaluation des capacités internes, les partenaires ont décidé de confronter les idées et échanger les bonnes pratiques dans un contexte européen pour offrir aux animateurs de jeunesse une boîte à outils pour répondre aux besoins des jeunes. La boîte à outils comprendra un ensemble de méthodes et techniques non formelles pour améliorer les capacités de réflexion critique et capacités d’analyse des jeunes. Cela contribuera également à consolider les capacités internes des organisations de jeunesse à soutenir les jeunes.

De septembre 2019 à mars 2021, nous échangerons et testerons des bonnes pratiques pour améliorer les méthodes internes dans un contexte européen. Le consortium est formé par des organisations de Roumanie, d’Espagne, de France, d’Italie et de Pologne ayant le même objectif de soutenir les jeunes et les compétences complémentaires non formelles d’éducation, éducation aux médias, d’éducation aux campagnes de sensibilisation et de pédagogie de projet.

Objectif principal : « renforcer la capacité des animateurs et des organisations de jeunesse à soutenir les jeunes à interpréter, analyser et évaluer les Fake News ».

Nous avons identifié trois groupes cibles pouvant contribuer à la réalisation de l’objectif du projet :
• Groupe cible 1 - Jeunes (entre 16 et 29 ans) ayant des comptes actifs sur les médias sociaux, souhaitant développer des capacités de pensée critique.
• Groupe cible 2 - Les animateurs de jeunesse, travaillant avec les jeunes, avec l’intérêt de développer les compétences nécessaires pour autonomiser les jeunes pour traiter avec de fausses nouvelles.
• Groupe cible 3 - Organisations de jeunesse dans le but de développer leurs capacités internes de s’adresser aux jeunes avec des besoins pour faire face aux fausses nouvelles.

Les trois objectifs spécifiques fourniront le contexte nécessaire à la réalisation de l’objectif principal :
• Objectif spécifique 1 : Renforcer la capacité de 25 organisations de jeunesse à donner aux jeunes les moyens de traiter avec de fausses informations
• Objectif spécifique 2  : Améliorer le niveau de compétences clés de 50 animateurs de jeunesse en éducation formelle et non formelle afin de contribuer de manière adéquate au développement des compétences critiques des jeunes
• Objectif spécifique 3 : Augmenter le degré d’intérêt de 250 jeunes des pays partenaires pour identifier, analyser et évaluer les fausses informations

Les principaux résultats attendus de notre projet sont :
• Le partage et le débat sur les meilleures pratiques en matière de traitement des fausses informations
• Recueil de méthodes et de techniques améliorées pour traiter les fausses informations
• Guide de bonnes pratiques pour les organisations de jeunesse, validé par les groupes cibles
• Capacité accrue des animateurs de jeunesse à opérer au niveau transnational, à partager et à confronter des idées, des pratiques et des méthodes de traitement des fausses informations

Les avantages à court terme comprennent :
• une amélioration des compétences professionnelles et des capacités transversales des animateurs de jeunesse en matière de conseil aux jeunes
• des compétences accrues des jeunes pour mieux comprendre comment interpréter les textes et pouvoir utiliser des capacités de pensée critique pour lutter contre la manipulation
• la capacité consolidée des organisations de jeunesse à répondre aux besoins des jeunes.

Sur le long terme, nous nous attendons à une meilleure inclusion sociale de jeunes dans la société et au développement qualitatif du travail de jeunesse afin de renforcer la démocratie et de lutter contre la manipulation, propagande et fausses nouvelles. Au niveau des organisations, participation accrue des animateurs de jeunesse aux actions de la société, motivée par l’amélioration des pratiques d’éducation non formelle.

À la fin du projet, l’objectif est que les bonnes pratiques et la collecte de méthodes et techniques améliorées pour traiter les fausses informations soient durables et repris par un plus grand nombre d’organisations de jeunesse. Cela leur permettra de donner aux jeunes les moyens d’évaluer les fausses nouvelles et campagnes de désinformation sur les réseaux sociaux.

Organisation du projet

3 réunions transnationales :

Elles regroupement 2 personnes de chaque organisation en charge de la mise en œuvre du projet, et sont structurées en deux parties : réunion de travail et réunion de gestion. La réunion de travail a pour but de débattre des activités par chaque partenaire et la manière de le poursuivre pour atteindre les résultats. La partie gestion est dédiée à l’évaluation du partenariat, suivi de l’avancement du projet, assurance qualité et gestion des risques.
- Octobre 2019, Roumanie : réunion de lancement
- Juin 2020, Italie : réunion intermédiaire
- Mars 2021, Espagne : réunion de clôture

4 actions de formation de formateurs :

- 11/12/13 Décembre 2019, Italie
- Avril 2020, Espagne
- Septembre 2020, France
- Janvier 2021, Pologne

Ces 4 formations traitent chacune une entrée particulière :

Formation 1 : améliorer la capacité d’analyse des jeunes
> 11/12/13 décembre 2019, Italie
Session de 3 jours pour échanger des expériences et des savoir-faire entre les participants afin de mieux comprendre comment améliorer la capacité d’analyse des jeunes.

Formation 2 : conseils et astuces pour produire et interpréter des contenus multimédia > Avril 2020, Espagne
Session de 3 jours pour échanger des expériences et des savoir-faire entre les participants afin de prendre conscience de la manière dont les contenus multimédias sont produits pour mieux comprendre et interpréter l’information.

Formation 3 : moyens interactifs pour lutter contre la désinformation
> Septembre 2020, France
Session de 3 jours pour échanger des expériences et des savoir-faire entre les participants afin de sensibiliser à la désinformation intentionnelle.

Formation 4 : stratégies of intervention
> Janvier 2021, Pologne
Échanger des expériences et des savoir-faire entre les participants afin d’élaborer une stratégie d’intervention au niveau des partenaires pour accroître l’intérêt des jeunes à traiter avec les fausses nouvelles.

Plus d’informations auprès de Domitille Hocq

Site du projet : https://trainingclub.eu/empowering-youth/

JPEG - 111.4 ko

Les partenaires du projet :

PNG - 99.2 ko
JPEG - 18.5 ko
PNG - 220.7 ko
PNG - 52.5 ko
JPEG - 20.1 ko
 Source : https://www.cemearhonealpes.org - Rédigé le : 23 novembre 2019